Que deviennent vos dons de vêtements ?


La filière du tri et du recyclage a été pensée comme « un modèle de performance économique, sociale et environnementale ».

Ainsi, les dons de vêtements permettent de faire fonctionner tout un écosystème social et solidaire.

Tous les vêtements déposés dans un point de collecte Redonner sont ensuite récupérés et triés par un de nos 200 partenaires, associations ou entreprises de l’économie sociale et solidaire pour être revendus à des acteurs de la seconde-main ou du recyclage textile.

Vos dons de textiles permettent donc de financer les actions caritatives d’associations ou le retour à l’emploi de personnes en difficultés ou en situation de précarité au sein d’entreprise de l’ESS.

Du coup concrètement, le tri et le recyclage textiles comment ça marche ? :

95% des textiles triés sont récupérés et valorisés. Les 5% restants sont valorisés énergétiquement. Le tri effectué est manuel et permet d’embaucher notamment des personnes en difficulté.

Un premier tri permet de séparer les articles réutilisables de ceux qui seront recyclés (chiffon d’essuyage, effilochage), puis un second tri est effectué pour bien séparer les articles en fonction des débouchés et des demandes des clients (professionnels de la fripe):

  • La friperie « extra » : le produit est contrôlé (qualité, état, mode, etc...) à plusieurs reprises afin de maintenir une qualité élevée puis est conditionné dans des sacs de 45kg à 60kg pour être vendu en gros.
  • La friperie « rétro » ou « vintage » : ces produits correspondent à des « demandes » de clients à la recherche de produits « vintage »
  • La friperie « export » : cette catégorie regroupe tous les produits qui ne trouvent pas de débouchés en France ou dans les pays voisins. Les vêtements sont triés de manière spécifique en fonction des régions du monde ou ils sont envoyés. Ces textiles subissent également un contrôle très strict. Ils sont pressés et conditionnés en « balles » de 360 à 400 kg afin d'optimiser les coûts de transport.

Le Label Eco TLC

Agréé en 2009 par les pouvoirs publics, Eco TLC s’appuie, pour mener à bien sa mission d’intérêt général, sur l'ensemble des parties prenantes de la filière des Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC), du concepteur au recycleur. Il agit en « tisseur de liens » pour placer cette filière dans une dynamique partenariale de progression et de création de valeur : mettre en place un modèle innovant et durable, moteur d’activité et de performance économique, sociale et environnementale.

Les engagements des opérateurs de tri

Le tri est le maillon central de la chaîne de valorisation : c’est au cours de cette étape que se décide la deuxième vie des TLC (Textiles d'habillement, Linge de maison et des Chaussures) usagés collectés.

Passée la collecte, toute la filière des TLC usagés repose sur la capacité à renforcer la valorisation du TLC grâce à l’étape du tri et aux débouchés qui en découlent. Pour être labellisé ECO TLC, un opérateur de tri devra notamment :

  • Respecter la réglementation en matière de protection de l'environnement (ICPE en France),
  • Assurer la traçabilité "amont" (y compris la collecte) et "aval" (y compris l'export) des tonnes triées,
  • Atteindre le niveau de performance de tri défini par l'agrément (ie. valoriser par réutilisation ou recyclage, au moins 90% des TLC collectés).