Ecolabel et labels textiles, le guide pour mieux comprendre et choisir vos vêtements.

19 Jan 2020 Par EMMA
Pas évident de s’orienter dans la jungle des labels et écolabels !

En effet, avec l’émergence d’une mode responsable, nous avons assisté à la naissance d’une multitude de nouveaux labels, tous censés nous rassurer quand à l’origine et la qualité de nos vêtements.

Sur le principe, c’est plutôt une bonne nouvelle. Dans les faits, il est nécessaire de gratter un peu le vernis pour mieux comprendre ce qui se cache derrière ces beaux logos (#greenwahsing).

Pour vous aider à distinguer le vrai du fake et nous aider à sélectionner des partenaires en ligne avec nos engagements, on a mené notre petite enquête…



 1/ Notre TOP 3 des ecolabel et labels textiles


Pour sélectionner les label et écolabels les plus pertinents, nous avons opté pour une grille d’évaluation très simple :

LABEL FIABLE = Garanties environnementales + Garanties sur la santé + Garanties sociales
Ça à l’air simple comme ça, mais cela nous a pris pas mal de temps de compiler et analyser les 10 principaux labels identifiés.

Alors….

N°1: Le top du top, notre chouchou, le label GOTS 

Label international, il garantit l’origine biologique des fibres, rend obligatoire un système de traitement des eaux usées fonctionnel et assure des conditions de travail décentes.

Ce label est solide d’ailleurs beaucoup de marques trés engagées l’ont adopté: baskinthesun, People Tree, Thinking Mu, Olly, Hopaal, Armedangels (vous pouvez d’ailleurs utiliser vos points RE chez certaines d’entre elles) 


N°2: Les labels textiles qui protègent vos enfants: les labels OEKO-TEX

Le label OEKO-TEX Standard 100 garantit des textiles sans produits toxiques pour l’environnement et surtout pour la santé. 

Seul hic: il certifie également des matières synthétiques et donc polluantes en amont. Pour remédier à ce petit problème, OEKO-TEX a développé un nouveau label en 2015: le Label Made in Green qui assure que les textiles sont produits de manière durable et socialement responsable.
 
On like, n’est-ce pas ?


N°3: Le label des textiles recyclés, le label Ecocert ERTS

Ce label coche toutes les cases sociales ✅, santé ✅ et environnementales ✅.

Il garantit au minimum 70 % de fibres naturelles ou issues de matériaux renouvelables ou recyclés ainsi que la réduction des consommations en eau et en énergie. Il interdit l’emploi de substances dangereuses et niveau social, le label s’assure que les travailleurs ont des conditions de travail décentes, un salaire minimum et interdit le travail des enfants. 
 


2/ Les labels dont il faut se méfier


On s’est rendu compte que certains labels sont peu fiables car incomplets: ils se concentrent uniquement sur une seule garantie : environnementales OU santé OU sociales... Ce qui bien mais pas top... 

Par exemple, les labels éthiques offrent des garanties sociales solides mais sont bien moins exigeants sur les critères environnementaux

C’est le cas du Label de la Fair Wear Foundation, ou encore du label Commerce Équitable Max Havelaar qui proscrit l’utilisation d’OGM mais pas celle des pesticides😕.
Enfin, il reste les labels louches souvent adoptés par les marques de fast-fashion (CQFD). Et bizarrement quand on creuse un peu plus loin, forcément ce n’est pas brillant ....   
Par exemple, les labels Organic Content Standard, délivrés par Textile Exchange et soutenu par des marques telles que Nike, Walmart, H&M, asos, garantissent un taux de coton biologique dans le produit fini mais ne contrôlent pas les étapes de transformation du textile et notamment la teinture, et ils n’offrent aucune garantie concernant les conditions sociales de production


3/ Les labels pré-requis à tout achat de vêtements éco-responsable  

Si dans l’ensemble tous ces labels permettent de valider une forme d’engagement éco-responsable (ce qui est toujours mieux que rien, hein?), l’inverse n’est pas vrai. 

L’absence de label ne signifie pas forcément que votre marque préférée se contrefiche du sort de la planète. En effet, tous les labels cités ci-dessus (et les autres) coûtent cher, trop cher 💸 💸

Aussi certaines marques de mode, notamment les jeunes pousses, ne labellisent pas leur collections bien qu’elles remplissent toutes les conditions.  

Conclusion, le label c’est bien mais il faut continuer à être curieux et à se renseigner au delà des informations que l’on vous sert…


Pour plus de détails sur les labels cités ci-dessus c’est juste ici: