Redonnez du sens à vos dons de vêtements !

14 Apr 2019 Par ALEXIS
Selon le vieil adage, les petits ruisseaux font les grandes rivières. Chacun d’entre nous peut, à son échelle, participer à l’intérêt commun.

Peu importe le sujet traité et peu importe le niveau d’engagement, une action positive a toujours un impact bénéfique quelque part ou pour quelqu’un.
Et la bonne nouvelle, c’est que nous sommes de plus en plus nombreux (voire tout une génération) à vouloir penser positif et à partager ce besoin de SENS, de BIENVEILLANCE et surtout cette volonté d’AGIR.

D’ailleurs, c’est à travers ce prisme que nous avons construit notre modèle et décidé de nous associer à des acteurs engagés comme la Croix Rouge, le Relais, le Secours Populaire, Tissons Solidaire ...

Du coup, ça sert à quoi de donner ses vêtements ?


Au-delà de la satisfaction de vider ses placards, d’où vient ce sentiment agréable de faire « une BA », lorsque l’on dépose ses vêtements dans un container ?

Après tout, il s’agit juste d’adopter un comportement responsable vis-à-vis de ses déchets textiles… Comme on le fait déjà avec les emballages que l’on dépose dans les poubelles jaunes, pas de quoi s’extasier, hein !

Et bien cela va un peu plus loin que ça, car c’est tout un écosystème qui fonctionne grâce aux dons de vêtements. En effet, la filière du tri et du recyclage a été pensée comme « un modèle de performance économique, sociale et environnementale ». En donnant vos vêtements vous financez notamment l’action d’associations.

En d’autres termes, une éco-contribution (environ 0,65 cts d’€) est collectée par Eco TLC à chacun de nos achats mode. Le montant total de cette éco-contribution (18 M€ en 2017 quand même !) est ensuite redistribué aux opérateurs de tri pour :

  • favoriser l’embauche de personnes en difficultés au regard de l’emploi ;
  • participer à l’achat (à un prix attractif) des volumes de textiles collectés par des associations.
C’est donc grâce à ce système vertueux que vous faites cette fameuse “BA”…

OUI on sait, on vient de tuer un mythe :

Seulement une infime part de vos dons de vêtements sont redistribués à des sans-abris (moins de 5%), la majorité est ... revendue.

So what ! 


L’essentiel, c’est que ces associations puissent se financer et mener à bien leurs actions !